Mot du Doyen

Dans un monde où les frontières tombent, où les hommes se rapprochent les uns des autres, où les marchés économiques et les intérêts de toutes sortes s’entrecroisent, il devient de plus en plus vital de communiquer avec l’autre, d’apprendre donc sa langue et de mieux connaître sa culture, afin de pouvoir vivre chez lui ou l’accueillir chez soi; en tout cas, pour le côtoyer.

Ajouter une langue à la vôtre, c’est gagner un passeport qui vous ouvre toutes grandes les portes d’un avenir miroitant de mille promesses. Que vous vous apprêtiez à devenir diplomate, industriel, juriste, journaliste, traducteur, interprète, informaticien, historien, philosophe, ingénieur, guide touristique ou encore politicien ou homme d’affaire, vous gagnerez beaucoup à apprendre d’autres langues que votre langue maternelle ou celles que vous avez acquises à l’école.

La Faculté de langues et de traduction vous offre l’opportunité de multiplier votre potentiel linguistique : Son Centre des langues vivantes (CLV), riche de l’expérience de ses enseignants natifs, vous assure des cours d’allemand, d’anglais, d’arménien, de coréen, d’espagnol, de français, de russe, de turc et j’en passe. Son célèbre Centre de recherches et d’études arabes (CREA) dont la notoriété a traversé les continents, se consacre surtout à l’enseignement de la langue arabe, classique et dialectale, aux non arabophones. Sa prestigieuse Ecole de traducteurs et d’interprètes de Beyrouth (ETIB) forme des traducteurs et des interprètes que se disputent les forums nationaux, régionaux et internationaux.

Soyez au centre de l’histoire de ce monde. En apprenant des langues ou en les maniant pour traduire, vous avez de fortes chances de faire l’histoire du monde ou … de faire la vôtre!

                                                                                                                                                           Gina Abou Fadel Saad